LE WHISKY

TOGOUSHI

Whisky TOGOUSHI Single Malt 43°

 Inaugurée en 2018 dans la ville d’Hatsukaichi au bord de la mer intérieure de Seto,
la distillerie Sakurao franchit un nouveau cap dans le rayonnement de son savoir-faire avec la sortie de ses tout premiers single malts.

Il faut dire que l’art de la distillation est mené d’une main de maître par Wahara San, la première femme à occuper le poste de responsable de la distillation au sein de la distillerie

La distillerie Sakurao confirme aujourd’hui ses ambitions à travers ses premiers single malts, distillés, vieillis et embouteillés au sein de la préfecture d’Hiroshima.

Les whiskys de la gamme Togouchi sont tous vieillis dans un lieu unique :
un chai souterrain long de 361 mètres enfoui au pied de la montagne Osorakan, non loin de la vallée de Sandankyo.

Il offre des conditions idéales de maturation grâce à une température constante de 14°C et une hygrométrie de 80%. Cela permet une extraction lente des arômes de la barrique, ce qui explique l’élégance de la gamme Togouchi et la teinte cristalline des whiskys.

Notre sélection d’un whisky japonais pour votre dégustation s’est portée sur ce TOGOUSHI Single Malt.

Ce whisky est le premier véritable single Malt de la distillerie Sakurao, jusqu’à présent cette distillerie importait des distillats et les assemblait en blends, les faisant maturer dans leur fameux souterrain ferroviaire.

Il a la caractéristique d’une double maturation pendant 3 ans en fûts de bourbon et en fûts de sherry.

NOTE DE DÉGUSTATION

NezFrais - Vanille, pomme, marmelade d’orange.

BoucheRond et doux – Fruits secs, sucre.

FinaleVive et courte – Épices douces, gingembre.

offrir un bon cadeau dégustation whisky à paris

offrez une dégustation de ce whisky Japonais

Origine Japon

carte région origine whisky SAKURAO japon

LE JAPON ET LE WHISKY

Le Japon a découvert tardivement le whisky, en effet les premiers fûts de whisky (de bourbon pour être précis) n'arrivèrent sur l'île que dans les années 1850. C'est le célèbre commodore américain, Mattew Perry, qui, à l'occasion d'une expédition diplomatique/ commerciale , offrit à l'empereur du Japon des tonneaux de Whisky.

Ce n'est que quinze ans plus tard, à l'ère Meiji, que la première distillerie japonaise voit le jour. Après de nombreux tâtonnements sur l'utilisation des matières premières (riz, céréales, etc.) le « père » du whisky japonais, Taketsuru décide de se rendre en Ecosse à la fin de la Première Guerre mondiale pour apprendre l'art ancestral de la fabrication du whisky. Suite à quelques conflits familiaux, Taketsuru quittera le giron familial et fondera sa propre entreprise qui existe encore de nos jours, la société « Suntory ».

Ce n'est qu'à la fin de la Seconde Guerre mondiale que les États- Unis ont occupé le Japon, que le whisky se développera vraiment au pays du soleil levant. Culminant au début des années 2000 avec de nombreuses récompenses pour la qualité de ses whiskys, que le Japon mettra le pied sur la première marche du podium international et prendra ainsi la place de l’Ecosse.

Aujourd’hui le whisky japonais est tellement devenu une référence que l'ensemble des stocks de whiskys âgés sont totalement taris et atteignent des sommes halucinantes sur les marchés aux enchères. Comme vous pourrez le constater sur la carte adjointe, de nombreuses distilleries japonaises ferment leurs portes définitivement.

Ce n'est pas dû à des raisons économiques, mais à la rigueur de la fabrication japonaise. Les usines de distillerie de whisky ont été construite exactement comme au temps des premières communautés humaines : à proximité des points d’eau !

C'est l'un des secrets de l'excellence des boissons japonaises : l'eau !

Au début de l'apparition des premières distilleries, les Japonais recherchaient un endroit semblable au paysage écossais pour implanter les meilleures distilleries, mais très vite ils se rendirent compte que le principal facteur de succès d'un whisky premium est la qualité de l’eau qui sera utilisée tout au long du processus de création.

Mais hélas dès que la source d’eau se tarit ou bien que ces qualités minérales viennent à changer, les japonais n’hésitent pas à « tirer le rideau » plutôt que de mettre sur le marché un produit galvaudé ou légèrement vicié, ne correspondant plus à leur éthique et au respect du produit mis en vente sur le marché.

Les fermetures de certaines grandes distilleries ont aussi des raisons liées à l’eau, en effet plutôt que de continuer à fabriquer un whisky qui ne correspondrait plus aux normes établies par le maître distilleur (changement des qualités minérales de l’eau ou débit nettement insuffisant de la source, etc…), ces derniers étant toujours régit par le sens de l’honneur, préfèrent fermer l’établissement et ne pas perdre la face en mettant un produit qui ne correspond plus à l’image donnée depuis la création

Whisky-Initiation

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
01 47 00 03 79

Suivez nous